Salle Valsainte

Exposition permanente

La Chartreuse de la Valsainte a été fondée il y a plus de 700 ans sur les hauteurs de Cerniat. Elle appartient à l’Ordre cartusien établi par Saint Bruno dans le massif de la Chartreuse au XIesiècle. En 1294-1295, Girard de Corbières, seigneur de Charmey fonde la Chartreuse qui est aujourd’hui encore érigée au cœur de la vallée du Javro.

La vie solitaire, le retour à l’essentiel et à la modestie incarnent la « bienheureuse solitude » des Chartreux. Leur vie érémitique les induit naturellement en 1976, à condamner définitivement la porte du couvent de la Chartreuse aux visiteurs.

Salle de la Valsainte

Suite à la clôture de la Chartreuse au public, il est apparu essentiel de mettre en lumière cet Ordre, partie intégrante de l’identité des vallées du Javro et de la Jogne.

En 1993, le musée présente une exposition La Valsainte rayonnement monastiquedédiée au couvent. L’enthousiasme du public pour cette dernière pousse le musée à lui allouer un espace permanent. Pour répondre aux nouvelles attentes des visiteurs, une réfection de la salle a lieu en 2009.

La salle de la Valsainte est réfléchie pour appréhender l’univers des Chartreux. Elle est agencée autour d’un ermitage ayant appartenu au couvent. La restauration a eu lieu en collaboration étroite avec les frères et les pères de la Valsainte. Le mobilier complet d’une cellule a été mis à disposition, rendant compte de l’espace restreint ainsi que de la sobriété des espaces de vie des moines. Les photographies de Claude Gluntz révèlent également les lieux de vie et les habitudes des Chartreux.

Cette salle retrace parallèlement l’histoire de la Chartreuse ainsi que la sphère spirituelle si caractéristique aux frères cartusiens.

Une visite guidée de la salle est possible sur demande.

 

Références :
Chartreuse de la valsainte, Edition Chartreuse de la valsainte, 2011.
Paul Grossrieder, « Mystère et rayonnement », In : Pro Fribourg n° 125, Décembre, 1999.